DSC_5257_edited.jpg
L'EQUIPE

Pierre et Gaëtan

L’équipe s’est constituée autour de l’aventure Prana. Riche de compétences acquises dans les domaines de la restauration et de la santé chacun contribue à la créativité et à la dynamique du lieu, pour vous accueillir et vous faire vivre l’expérience de cette conception du bien se nourrir :

c’est bon et c’est bon… et bon aussi pour la planète.

029_edited.jpg
DSC_7889_edited_edited.jpg
029_edited.jpg
LES PRINCIPES 

Prana restaurant de Vie

Le terme Prana provient du sanskrit, langue sacrée de l’Inde utilisée dans la transmission du Yoga et de la culture traditionnelle indienne. Il n'a pas son équivalent strict en français. Il est ordinairement assimilé aux notions de souffle(s) et d’énergie vitale porteurs de nos processus physiologiques vitaux et mentaux. Prana renvoie donc à un concept traditionnel : une énergie, en arrière-plan et en amont de la matière, qui l’imprègne et la structure. La respiration et l’alimentation sont des moyens quotidiens "ordinaires" pour prendre en nous des forces praniques.

Le restaurant Prana = « restaurant de vie » en référence à cette conception de l’énergie et du souffle vital.

.

DSC_8268.JPG
IMG_7973.JPG.jpg
IMG_6479.jpg

L'alimentation Macrobiotique
le Yin et le Yang

La démarche macrobiotique repose sur l'étude et la mise en application du principe de polarité emblématiquement représenté par le jeu dynamique de yin et yang. Cette polarité concerne aussi l’impact de l'alimentation sur la physiologie et le psychisme humains.  En macrobiotique, yin caractérise la force centrifuge d’expansion et yang la force centripète constrictrice.

L’application de la macrobiotique dans le champ de l'alimentation concerne deux plans entremêlés. Le premier étant le choix qualitatif des nutriments eux-mêmes, matière première de la construction des petites « briques » qui constituent notre corps physique. Le second étant la combinaison et la résultante des informations yin et yang transmises par les nutriments et la façon dont ils ont été cuisinés.

Il ne suffira donc pas d’additionner des aliments à partir de leurs considérations analytique ou gustative : l’effet global du repas dans son ensemble demande à être pris en compte.

L'assiette macrobiotique, à travers le choix des aliments, leurs proportions et l'art culinaire, fait naître une sensation équilibrante et régénérante par l'effet qu'elle produit sur le corps et l’esprit.

A un point de leur évolution, le cuisinier et la cuisinière ont intérieurement intégré la dynamique yin/yang dans leur art. Ils sont maintenant prêt à la sublimer dans un geste créatif, inspiré, libéré. Pour le bonheur des convives, merci à eux.

030_edited_edited.jpg